Chevillon-sur-Huillard (Loiret) Un village fleuri au bord du canal

logo du site
  • Chevillon-sur-Huillard (Loiret)
  • Chevillon-sur-Huillard (Loiret)
  • Chevillon-sur-Huillard (Loiret)
  • Chevillon-sur-Huillard (Loiret)
  • Chevillon-sur-Huillard (Loiret)
  • Chevillon-sur-Huillard (Loiret)

Accueil du site > Tourisme > Curiosités et monuments

Curiosités et monuments

PETITE HISTOIRE DU CANAL

C’est en 1676 qu’un négociant en bois, Robert Mathieu, sollicite l’autorisation du Duc d’Orléans pour construire une voie d’eau entre le Loing, passant en forêt d’Orléans, afin d’accéder à la Seine.

Les travaux commencent en 1677. Cette voie d’eau servait essentiellement aux transports de marchandises notamment de bois et de charbon.

A cette époque, le pont tournant de Chevillon sert à la traversée des animaux de la ferme afin d’aller paître dans les prairies attenantes.

Le canal, propriété de l’Etat, fut laissé à l’abandon. Déclassé en 1954, le Conseil Général du Loiret décide d’en reprendre la gestion en 1958. Ainsi, ce sont 15 millions d’euros qui ont été investis depuis 1985 par le Département pour la revalorisation et l’entretien de ce patrimoine d’exception. Remettre en valeur le canal c’est non seulement doter les habitants d’un cadre naturel épanouissant, calme et propice à la promenade familiale mais également renforcer l’attractivité touristique de notre département.

  canal d orleans

Deux écluses viennent orner le canal : l’écluse du May et l’écluse du Marchais Clair.

ecluse du may  ecluse marchais clair

***

LE PONT TOURNANT DE CHEVILLON REFAIT A NEUF

L’ancien ouvrage d’art datait du XVIIème siècle et avait fait l’objet d’une première réfection en 1938.

Grâce à l’action des bénévoles et la volonté de la municipalité et du syndicat du canal d’Orléans, le pont tournant de Chevillon a été restauré à neuf et a retrouvé son axe de pivot là où il se trouvait, à 500 mètres de l’écluse du May.

Le pont tournant est une véritable curiosité et une des pièces les plus originales du patrimoine du canal d’Orléans. Plusieurs mois de travail ont été nécessaires à la restauration de cet ouvrage d’art métallique.

pont tournant

***

EGLISE SAINT MARTIN

L’église de Chevillon se situe dans le centre bourg et recèle, dans son ensemble, un caractère majestueux.

Son style, des XVème et XVIème siècle, est qualifié de Gothique tardif, grande époque des cathédrales.

Elle fut rebâtie en 1861 pour être plus claire et confortable. La nef est la partie la plus ancienne de l’édifice. Sa reconstruction lui a permis de gagner de la hauteur, en élevant ses murs, et d’acquérir plus de luminosité par l’ajout de 3 fenêtres.

Aujourd’hui il ne reste du bâtiment primitif que les vieux murs romans des environs de l’an mille et un coeur du XVème siècle. Elle constitue une parfaite illustration du style architectural de son époque par son chevet à 5 pans et ses 7 fenêtres à remplages. Le clocher-porche, quant à lui, porte la date de 1603 au-dessus du portail intérieur.

La paroisse de Chevillon appartenait avant la Révolution Française à l’ancien archidiocèse de Sens et son église était directement rattachée à l’archevêque. C’est sous cette appartenance que fût bâti l’édifice d’aujourd’hui.

L’église est dédiée à Saint-Martin, né en Hongrie en 316, qui passe sa jeunesse en Italie et qui s’est enrôlé de force à 15 ans dans l’armée romaine, au sein de la cavalerie. Installé près de Poitiers, il crée le premier monastère d’Occident et devient fondateur des premières églises rurales de Gaulle. Devenu Evêque de Tours, il crée le monastère de Marmoutier, près de Tours. Il meurt le 8 novembre 397 à Cande et son corps est récupéré par les Tourangeaux qui célèbrent ses funérailles chaque année le 11 novembre.
 

P1010354  IMG 3544
 



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF